Now Reading
L’interview de Delphine Michalak

L’interview de Delphine Michalak

Par Virginie Fauconnier

Pétillante, douce, sincère et incroyablement accessible. On a l’impression lorsque l’on interview Delphine de papoter avec une copine autour d’une tasse de thé, art dans lequel elle excelle. Nous avons réussi à attraper LA véritable fée clochette juste avant que son fils ne le fasse, mercredi oblige.

Elle est la femme d’un des plus talentueux pâtissier français. Elle « gère » d’une main de maître l’image de l’entreprise familiale, ses enfants, et ses photos. Elle a été comédienne, est photographe et s’occupe de la com de la « Maison Michalak ». Delphine est de ces femmes hyper active qui font de chaque journée une aventure.

Sweet: Bonjour Delphine, pouvez vous vous présenter?

Delphine: Bonjour Sweet, alors pour tout vous dire, j’ai été comédienne pendant plus de 15 ans. J’ai arrêté il y a environ 5 ans, la rediffusion de certain téléfilms laisse parfois penser que je tourne encore, ce qui est assez drôle comme situation. J’ai alterné les téléfilms, les pubs, les one-womans shows, j’ai même joué Blanche Neige dans H!!
En parallèle, j’ai toujours eu une vraie passion pour la photographie, c’est le père de mon fils ainé Darius, chef opérateur, qui m’a initié sur ses vieux Leica…Mais c’est grâce à Christophe, mon mari et le papa de mon fils Victor, que j’ai eu le courage de me lancer et de suivre une formation pro il y a 7 ans. C’est le plus beau cadeau qu’il pouvait me faire et je ne l’en remercierai jamais assez. Je n’en reviens toujours pas d’avoir osé franchir le pas. Aujourd’hui mon métier de photographe me rend tellement heureuse artistiquement, bien plus que comédienne. C’est étonnant d’ailleurs car j’ai beaucoup aimé être comédienne, mais c’est une autre forme d’épanouissement qui me convient tellement plus.

En parallèle de mon métier de photographe, il y a 7 ans, avec mon mari, nous avons cassé notre tirelire et nous avons crée notre société. Après avoir tâtonné au début, avoir fait quelques erreurs, ce qui bien sûr nous arrivera encore, nous avons pris notre rythme de croisière et nous sommes aujourd’hui beaucoup plus solides. Nous savons ce que nous voulons, nous sommes beaucoup plus efficaces, et surtout, nous savons nous écouter.

C’est très important l’écoute. Ecoutez les autres mais surtout s’écouter. Ne pas perdre de temps à écouter tout le monde, une erreur que l’on peut faire au début.

Nous avons la chance d’être indépendants, nous avons ni associés, ni partenaires financiers et, « cerise sur le gâteau », nous avons réussi à nous entourer d’employés non seulement compétents mais aussi bienveillants, et croyez moi cela joue beaucoup dans l’atmosphère d’une entreprise. Bref, nous sommes heureux d’aller travailler tous les matins et ça, ça n’a pas de prix!
Et surtout, nous sommes heureux de travailler ensemble. Cette société c’est notre bébé, rien ne nous prédestinait à être entrepreneurs, on se bat tous les jours. C’est vraiment une entreprise familiale, artisanale, peu de gens le savent, mais notre laboratoire est en plein coeur de Paris.
Chez nous, nous sommes pour le partage des tâches, Christophe s’occupe, bien évidement, de toute la partie pâtisserie et création et moi de toute la partie communication, direction artistique et bien sur, des photos.
Nous avons aujourd’hui notre école de pâtisserie ainsi que 4 pâtisseries à Paris et 3 à Tokyo.

Sweet: Comment combinez vous votre rôle de femme active et de maman? 

Bah…comme toutes les mamans j’imagine , je bidouille au jour le jour.

Delphine : J’ai la chance d’avoir une nounou qui m’aide, donc je ne dois pas courir pour être à 16h30 à la sortie de l’école car vraiment je n’y arriverai pas. Par contre, j’essaye de me libérer le mercredi. Je travaille le matin à la maison. Si j’ai un shooting photo, je fais en sorte d’avoir terminé avant l’heure du déjeuner et ensuite l’après midi c’est activité ou… glandouille. J’avoue que je ne suis pas une maman qui surcharge en activités. Je crois beaucoup aux vertus de l’ennui. Je veux dire par là, que pour moi, avoir une activité par jour, je trouve ça un peu beaucoup. Ne pas savoir ce qu’on va faire, trainer, dessiner, lire une bd, faire un mistigri ce n’est pas mal non plus.

La seule activité « obligatoire » c’est une heure de musique par semaine, car ça je trouve que c’est plutôt un cadeau.

Sweet: Avez vous une anecdote à ce sujet?

Delphine: Un mercredi justement, il y a longtemps, la crèche de Victor était fermée et je n’ai pas pu déplacer un shooting avec un comédien à la maison, je shoote dans le salon car la lumière est très douce et je ne travaille qu’en lumière naturelle. Bref, je me suis retrouvée avec mon appareil dans la main droite, Victor qui était d’humeur très « maman » coincé dans mon bras gauche…et pour en rajouter une couche Lulu, notre gros matou (un British shorthair) qui s’est pris d’amour fou pour le comédien et qui ne quittait plus ses genoux!!! Mais au final, cela a été une des séances photo les plus sympa que j’ai fait et le résultat était très joyeux!

Sweet: Avez vous un conseil à donner aux mamans? 

Delphine: Un conseil que j’aimerai arriver à appliquer moi-même… arrêter de culpabiliser!

Sweet: En tant que femme d’un des meilleur pâtissier de France, quel est votre petit péché mignon? 

Delphine: Moi, ce qui me rends dingue c’est le caramel…avec une petite touche de chocolat au lait et je suis au paradis. Christophe m’a d’ailleurs fait une petite tarte avec toutes mes saveurs fétiches…la tarte Delphine! Si on m’avait dit qu’un jour je serai flattée d’être une tarte!

Sweet: Tiens, d’ailleurs, avez vous une recette fétiche, que vous réussissez à coup sûr?

Delphine: La seule chose que je réussis à coup sûr c’est le temps d’infusion de mon thé vert! Mes amies vous le diront je suis une psychopathe sur le sujet…vous n’avez pas intérêt à laisser trainer votre sachet de thé trop longtemps à côté de moi… 
Sinon, pas de recette fétiche, mais je suis assez douée dans les légumes cuits au four, ce genre de trucs. Je suis très fan de tout ce qui tourne autour des légumes, des herbes, des épices façon Yotam Ottolenghi…De la cuisine végétarienne ok, mais qui a du goût!!! Christophe est le roi pour ça d’ailleurs, en 3 minutes, il ouvre le frigo, sort 3 courgettes, 2 gousses d’ail, du tahiné, de la pâte de miso et bim il fait un truc de dingue!

Sweet: À quoi ressemble votre journée type?

Delphine: Première chose importante, je me couche en lançant un regard de cocker à Christophe en espérant qu’il me dise: « okkk c’est moi emmène Victor a l’école demain!! » Et j’ai de la chance car il le fait souvent. Donc quand c’est moi qui l’emmène je me lève vers 7h,7h30 sinon vers 8h. Une fois que tout le monde est parti je peux me mettre au travail, le calme règne enfin dans la maison, je vis avec trois garçons donc autant vous dire qu’il y a de l’animation…, je suis tranquille pour répondre à tous mes mails et passer tous mes appels. Ensuite, vers 11h je file au labo. Je travaille main dans la main avec notre super responsable digital. Ensemble, nous faisons absolument tous les visuels, les catalogues virtuels, les vidéos, les flyers, ou encore les présentations pour l’étranger.

Tout faire en interne, ne pas être dépendant, tout contrôler, c’est juste magique. Quel gain de temps, quelle liberté artistique. 

See Also
MaudeHarcheb-femmeextraordinaire-interview-famille-chanteuse

Nous enchainons ensuite avec une réunion d’équipes, labos, bureaux, boutiques, nous travaillons tous ensemble, en famille, sur nos projets, nos ouvertures, nos nombreux partenariats. Et même si nous sommes aujourd’hui près de 45 nous restons une petite entreprise et nous fonctionnons comme une start up. On communique et travaille main dans la main. Au moment de Noel par exemple, tout le monde aide tout le monde. Le 24, toutes les équipes même celles des bureaux, moi comprise, viennent aider les boutiques! C’est la folie ces journées, mais franchement que de souvenirs depuis l’ouverture!! Ça c’était une journée typique de ma vie d’entrepreneuse.
Ma journée de photographe commence de la même façon et s’enchaine avec un shooting soit de comédiens débutants ou confirmés (la jeune femme shoote gratuitement des intermittents « juste » pour leur venir en aide) soit de chefs  car j’en connais forcément beaucoup, ou encore d’une amie entrepreneuse, voire même d’avocats, car oui eux aussi ont besoin d’avoir de jolis portraits!! Mais je peux aussi partir comme l’année dernière, un de mes plus beau souvenir, à Valence faire un reportage, pour le Elle à Table, sur les incroyablement belles céramiques de la marque JARS. Bien sur je shoote aussi toutes les créations de mon mari. Malgré tout, je dois vous avouer que, mes sujets préférés restent mes fils et mon mari…je pourrais passer ma vie à les photographier…

Sweet: Quels sont vos projets pour 2020?
 
Delphine: Nous avons plusieurs projets à étranger mais il est encore trop tôt pour en parler. Et puis j’aimerai vraiment plus developper mon activité de photographe. C’est vrai que notre société nous prends énormément de temps, mais je pense que les deux ne sont pas incompatibles. Christophe est d’ailleurs le premier à toujours me pousser à prendre plus de temps pour la photo. On est tous les deux très fans du travail de l’autre…bon en même temps c’est un peu normal quand on est amoureux j’imagine!

Sweet: Avez vous des endroits « kids friendly » à recommander à nos lectrices?

Delphine: Alors version tous budgets, le brunch du café Sylon à Montmartre. Tout y est bio et délicieux, surtout les pancakes, archi validées par Christophe et les garçons, le tout pour 25 euros. Et version luxe, le baby club le plus cool du monde au Royal Palm à l’Ile Maurice, un hôtel magnifique et très famille.

Sweet: Quelles sont les femmes qui vous inspirent?

Delphine: Toutes celles qui ont pris à bras le corps des métiers traditionnellement tenus par des hommes sans pour autant caricaturer certains comportements !

Sweet: Enfin, un souhait pour la nouvelle année?

Delphine: Que cette tension  qui dure depuis des mois s’apaise enfin…

Mille mercis Delphine d’avoir pris un peu de votre précieux temps pour répondre en tout intimité à nos questions. Chez Sweet nous vous présentons à vous et votre adorable famille nos Meilleurs Voeux pour cette nouvelle année, qu’elle vous soit douce et apaisée.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aller en haut