Now Reading
L’interview de Maude Harcheb

L’interview de Maude Harcheb

MaudeHarcheb-femmeextraordinaire-interview-famille-chanteuse

Elle est chanteuse, compositeur, interprète, maman, auteure …. n’en jetez plus. Véritable couteau Suisse, la charmante Maude a eu la très grande gentillesse de répondre à nos questions, en toute simplicité et sans langue de bois, à son image.

Sweet: Bonjour Maude, peux tu te présenter?

Maude: Bonjour Sweet, Je suis artiste auteur, j’ai 25 ans + 8 ans, je suis mariée à un homme génial et nous avons une petite fille de presque 2 ans qui s’appelle Indie. J’ai grandi entre le sud de la France, où je suis née, et la Touraine d’où ma mère est originaire.
J’ai passé la majeure partie de ma vie sur scène et dans les cours de danse et de chants. J’ai commencé à passer beaucoup de castings quand j’ai eu 17 – 18 ans, puis j’ai  été « révélée » par une émission de TV quand j’ai eu 25 ans. À partir de là, ma vie a été un gigantesque tourbillon que j’ai parfois eu beaucoup de mal à gérer. Après quelques années intenses j’ai eu besoin de m’arrêter un peu, de me reposer et me recentrer sur ma vie.
J’ai alors rencontré mon mari, nous avons pas mal profité et voyagé avant de fonder notre famille.
Aujourd’hui on a plein de projets à concrétiser, que ce soit dans le perso ou le pro, je sors un livre sur lequel j’ai travaillé plus de deux ans, et niveau musique je finis un EP très personnel, dont les deux premiers titres sont d’ailleurs en ligne!

Sweet: Comment combines tu ton rôle de femme active et de maman?

Maude: Honnêtement, je combine ces deux sphères de ma vie comme je peux, mais ce n’est pas facile, d’autant que je suis quelqu’un qui compartimente beaucoup. Mon métier nécessite beaucoup de temps, d’espace, de silence, d’introspection, de souffrance. Pour créer, j’ai besoin de disparaitre, de m’immerger au plus profond de moi-même! C’est parfois très compliqué car la vie de jeune maman est prenante et bouleversante, surtout les premiers mois.
Ça va mieux maintenant, de mieux en mieux même parce qu’Indie grandit et que je suis plus sereine dans mon rôle de mère.

Concrètement, j’essaye d’être organisée, de me bloquer des plages horaires, d’avoir des « to do list » hebdomadaires avec tout ce que je dois accomplir.

C’est pas du tout dans ma nature d’être structurée dans mon travail, en tant qu’artiste j’aime le désordre, la spontanéité, le chaos. Malgré tout, devenir organisée m’aide à avancer dans mes projets, c’est indispensable.

Sweet: As tu une anecdote à ce sujet?

Maud: Lorsque je travaille sur ma musique, je commence généralement toujours par composer et enregistrer des maquettes chez moi avec mon home studio, et pour la plupart des morceaux qui seront sur l’EP, j’ai enregistré et édité mes propres voix. En réécoutant après les enregistrements, il n’est pas rare que j’entende en fond sonore la petite voix mélodieuse de ma fille! Si j’arrive à sortir l’EP sans aucune voix de bébé qui traîne ça sera un bel accomplissement!

Sweet: Qu’est ce que la maternité a changé pour toi?

Maud: Beaucoup de choses. Je me sens toujours moi-même, je ne me trouve pas changée à titre personnel, mais mes priorités ont été bousculées pour toujours. Mon rapport aux autres, à la nature, au monde qui m’entoure est comme renouvelé. Je vois beaucoup de choses à travers les yeux de ma fille, et c’est très très inspirant, émouvant.

Sweet: As tu un bon conseil à donner aux mamans?

Maude: Non, vraiment, aucun « conseil » à proprement parler, je n’aime d’ailleurs pas que l’on m’en donne! J’aimerais juste leur dire qu’elles sont belles, qu’elles sont importantes, qu’elles sont fortes.

J’aimerais que chaque femme puisse se sentir libre d’être qui elle est, qui elle souhaite être, il n’y a pas de limites au pouvoir d’une femme qui a conscience de ses possibilités.

 Sweet: Quelles sont les valeurs que tu partages avec ta petite fille?

La chose qui compte le plus pour moi, est de la laisser grandir sans trop l’imprégner de qui nous sommes avec son papa, sans l’entacher.

Je souhaite qu’elle puisse grandir en étant libre d’être exactement ce qu’elle est. Et surtout, je lui répète inlassablement que je l’aime, je veux qu’elle sente que mon amour est inconditionnel, sans limites.

J’essaye aussi beaucoup de lui inculquer l’indépendance, de l’encourager à explorer par elle-même, à réfléchir par elle-même, je veux pouvoir me dire dans quelques années qu’avec son père nous l’avons « préparé » au mieux au monde qui l’attend . Le respect de l’autre, des animaux et de la nature sont aussi très importants pour moi, c’est sacré.

Sweet: À quoi ressemble ta journée type?

Maude: Cela varie beaucoup en fonction de ce sur quoi je travaille! En ce moment, on la dépose à la crèche pour la matinée, j’ai donc cette plage de quelques heures au calme que j’essaye d’exploiter à fond, principalement en écrivant et enregistrant, que ce soit pour la musique ou pour mon podcast.
À midi, son papa ou moi allons la chercher, on lui consacre 1h30 le temps de déjeuner et jouer un peu avant sa sieste, puis elle part dans son lit pour en général 2h, ce qui nous laisse un « sursis » pour finir les taches importantes, se poser pour manger rapidement devant une série et souffler 5 minutes!
Après la sieste, en fonction de qui a le plus de travail entre mon mari et moi, on switch pour s’en occuper et laisser l’autre avancer au mieux. On rentre ensuite dans le traditionnel tunnel « du bain, diner, coucher », comme tous les parents.
En temps normal, une fois qu’elle est couchée, nous prenons du temps pour nous détendre, mais étant donné qu’en ce moment nous avons beaucoup beaucoup de travail on s’y remet jusqu’à tard des fois.
On se plaint pas, on a du travail, on est content, même si on a l’impression de jouer le contre la montre tous les jours!

Sweet: Quels sont tes conseils beauté et forme pour « »survivre »

Maude: J’ai une routine beauté super simple, un bon nettoyage de peau et une bonne hydratation, je n’ai pas le temps de faire des soins trop compliqués, mais par contre je m’y tiens. Le secret c’est la régularité: tous les jours sans exception. Je fais surtout attention à ma peau, car c’est elle qui « prend » le plus facilement avec le stress, la fatigue, l’alimentation etc…
Et quand on est vraiment épuisé avec mon mari, ça nous est arrivé un paquet de fois en deux ans, on se couche vraiment tôt pendant quelques jours, tant pis pour Netflix!


Sweet: As tu des endroits kids friendly à recommander?

See Also
emilie-Broussouloux-femmeextraordianaire-interview-sweet-famille-kids-love

Maude: On a la chance d’avoir une petite fille très cool en sortie, elle observe beaucoup, elle est calme, elle est toujours contente d’aller n’importe où, donc honnêtement, on la traîne partout sans se soucier de savoir si le lieu est kids friendly ou pas!


Sweet: Pourquoi avoir fait le choix de quitter Paris ?

Maude: Avec mon mari nous avons chacun vécu, séparément puis ensemble, de nombreuses années dans Paris intra-muros! C’était vraiment bien, on aime tous les deux énormément Paris, mais on se voyait pas y élever notre fille. Quand elle est née on a déménagé à l’extérieur de Paris, toujours en île de France, mais ça faisait un peu cité dortoir, c’était pratique mais ça ne nous plaisait pas. Du coup, quand le propriétaire de notre dernier appartement a du le reprendre pour raisons familiales, nous avons pris cela comme un signe, il fallait partir!
On a passé tout l’été et la rentrée à la campagne, la vraie campagne, ça nous a fait du bien, mais on ne se voit pas y vivre non plus.
Je crois que l’on a un peu la bougeotte, on ne sait pas où on veut vivre, et pour être honnête, je crois que l’on ne veut vivre nulle part en particulier pour le moment. On a encore besoin d’explorer, de voyager, de découvrir. Nos projets vont dans ce sens.

Sweet: Quels sont tes projets pour 2020. Peux tu nous en dire plus sur ton livre et ton podcast?

Pour 2020, j’avais beaucoup de projets, mais comme pour tout le monde ils ont un peu été bousculés! Ceci dit, j’ai énormément travaillé cette année, il reste encore deux mois à 2020, et je compte exploiter chaque jour à fond afin d’accomplir ce que je veux.
Mon livre vient de sortir, « La Grossesse, toute la vérité, rien que la vérité » maintenant il faut le défendre, le vendre, et j’ai un EP à finir et à sortir. Je fais tout toute seule, c’est un énorme travail. Mais je veux pouvoir faire le bilan de l’année en me disant: « bien joué girl, t’as bien bossé! ».

En ce qui concerne mon livre plus particulièrement, je travaille dessus depuis deux ans et demi, et j’en suis super fière! C’est un livre de témoignages sur la grossesse, j’y raconte mon expérience et une centaine de futures mamans aussi! J’ai écrit le livre que j’aurais aimé lire pendant ma grossesse mais qui n’existait pas!

Tout le monde n’aime pas spécialement être enceinte, il faut le dire!
Ce livre est marrant, il est honnête, il est badass, il est utile!

Il va aider plein de femmes à déculpabiliser, tout comme mon podcast. C’est simplement pour ça que je les ai créés: je veux que les femmes se sentent accompagnées, comprises, qu’elles sachent que tout ce qu’elles ressentent est normal.

Sweet: Quelles sont les femmes qui t’inspirent?

Il y en a beaucoup, en allant d’icônes féministes incontestées comme Simone de Beauvoir, Simone Veil, en passant par certaines artistes populaires comme Christina Aguilera, qui m’a insufflée beaucoup de force quand j’étais une jeune femme, jusqu’à de nombreuses femmes anonymes, certaines de mes amies, cousines, parfois même des inconnues, dont on capte l’énergie incroyable juste en étant près d’elles, en regardant dans leurs yeux.

Mille mercis chère Maude pour ce joli témoignage et bon courage pour le lancement de ton livre.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aller en haut