Now Reading
L’interview de Laura Vidrequin

L’interview de Laura Vidrequin

kidsoclock-interview-lauravidrequin-femmeextraordinaire

Elle exerce un métier de rêve, celui d’acheteuse pour les plus grands sites, elle a vécue à Paris, à New York et vient de poser ses valises à Londres. Working girl, Laura est également la Wonder mum d’Albert, 20 mois, et la fondatrice du site de seconde main pour enfants Kids O’clock , une belle idée que nous avons eu envie de partager.

Sweet: Bonjour Laura pouvez vous vous présenter?

Laura: Bonjour, et tout d’abord merci de m’interviewer pour Sweet Magazine. Je m’appelle Laura, je suis née à Paris, j’ai déménagé à New York à l’âge de 18 ans pour entamer une carrière professionnelle et poursuivre le rêve d’être acheteuse.  J’ai rejoins Moda Operandi et Ralph Lauren, je suis restée là bas pendant 8 ans.
J’ai ensuite emménagé à Londres il y 4 ans. J’y ai continué mon métier d’acheteuse chez Net à Porter et Harvey Nichols, puis j’ai crée Kids O’clock. Enfin, je suis maman d’un petit garçon de 20 mois.

Sweet: Comment combinez vous votre rôle de femme active et de Maman? 

Laura: Comme toutes les femmes qui travaillent (haha)

Je jongle, je m’organise, je prévois, je galère, j’oublie, je me pointe dans la mauvaise classe, je me trompe mais je suis humaine, je suis une maman!

En vrai, tout autour de notre famille et de la vie à la maison d’une manière générale, est spontanément assez organisée. 

Sweet: Avez vous une anecdote à ce sujet?

Laura: Lorsque j’étais acheteuse, il m’arrivait de devoir faire 3 villes, en 1 semaine. Albert n’avait alors « que » 9 mois, je partais donc tous les matins pour Rome, Milan ou Paris à 6 heures du matin, et je rentrais à Minuit, pour dormir sous le même toit que lui… Complètement irrationnel, une vraie jeune maman. 
J’ai également tout plein des anecdotes « de vraies vies » – Albert a débarqué sur des google hangouts, il a raccroché pendant des call importants, il a même mis mon téléphone dans la machine à laver sans que je ne puisse le trouver pendant 2/3 heures… 

Sweet: Qu’est ce que la maternité a changé pour vous? 

Laura: Un monde complètement nouveau s’est ouvert à moi. J’ai pris très à coeur ma grossesse. Je me suis totalement investie dans ce rôle. J’ai appris sur les méthodes de préparation à l’accouchement, j’ai pris des cours avec des grandes « dames », et j’ai écouté des tonnes de conseils. Je continue aujourd’hui à beaucoup lire sur le sujet, et je dois vous avouer que j’adore ça. Je ne pensais pas être aussi curieuse.

La maternité n’est pas un évènement ponctuel, je continue de changer, et de grandir accompagnée d’Albert, au quotidien. 

Je me sens beaucoup plus responsable quant à la façon de m’exprimer, de consommer, mes choix sont beaucoup plus réfléchis. Cela qui peut coïncider avec une prise de conscience générale… mais j’aime à croire que c’est aussi mon rôle de mère qui me pousse à être plus raisonnable. 

Sweet: Avez vous un bon conseil à donner aux mamans? 

Laura: Fais toi confiance, entends les autres, mais écoutes toi. 

Sweet: À quoi ressemble votre journée type?

Laura: Mon mari et moi sommes des lèves tôt, on se réveille avant Albert. Une fois sa nuit finie, je prépare le petit déjeuner et joue avec lui jusqu’à l’arrivée de notre nany. Elle me permet d’être disponible pour Kids O’clock, qui demande du temps et de l’énergie. 
Je file au bureau relativement tôt, vers 8h15, 8h30 et c’est le début d’une journée à 100 à l’heure: je rencontre des potentiels futurs « team member », des journalistes, je travaille sur la logistique, sur un média, ou fais des pick up chez des parents.
Avec le covid bien sur j’ai appris à bosser à distance, mais je suis en perfusion avec mon équipe technique…
J’essaie malgré tout d’avoir 45 minutes à 1 heure par jour rien que pour moi, j’en profite pour faire de la méditation, de la lecture, du yoga, ou juste « rien ». La plupart du temps, cela se termine en une marche tout en écoutant un podcast, c’est tout ce qu’il me faut pour me faire un petit « reset » avant de recommencer le lendemain.

Sweet: Quelles sont les valeurs que vous partagez avec votre enfant? 

Laura: No ego, c’est le plus important. 
L’empathie est aussi une valeur très importante à mes yeux, et elle va d’ailleurs de paire avec le no ego… 
À part ça, j’essaye de le faire participer à tout ce que je fais quand je suis à la maison, car à mes yeux un enfant de 20 mois, à besoin de se sentir « responsabilisé et utile ».

Pouvez vous nous parler de Kids o’clock?

Buy Less, Buy Better

J’ai crée la plateforme Kids O’clock dans le but de promouvoir l’économie circulaire des vêtements et des accessoires pour enfants de 0 à 10 ans. Toutes les Mamans (et les Papas d’ailleurs) le savent, un enfant grandit vite, très vite, trop vite et ses vêtements, à peine portés, sont déjà trop petits… c’est en partant de ce constat que j’ai pensé à proposer des vêtements de seconde main en garantissant une sélection cool, de qualité, et à prix raisonnables.

Un service de location est à venir, avec une géolocalisation, ce qui permettra aux familles de louer du matériel entre elles. 

See Also
famille-interview-femmeextraordinaire-fringe&frange-paysbasque

Sweet: Quels sont vos conseils forme et beauté pour survivre avec un enfant en bas âge et un travail à plein temps ? 

Laura: Nous nous couchons tôt, et on essaie de manger le plus sain possible, ou tout du moins les lundis, mardis et mercredis, on se dit que c’est déjà ça, Nous ne sommes pas des machines non plus!!


Ce qui est également très important à mes yeux c’est que nous ayons Harold et moi nos moments rien qu’à nous … le yoga et la méditation sont par exemple deux « me-time » vraiment importants pour moi. 

En ce qui concerne mes conseils beauté, je dois vous avouer que je suis « obsédée » par ma skin care routine, à savoir beaucoup de crèmes hydratantes, des sérums, des fluides. À répéter quasiment matin, midi et soir…Croyez moi, ça sauve.

Sweet: Avez vous des endroits Kids Friendly à nous recommander?

Laura: Les Parcs, les parcs, les parcs! Londres est super pour ça !! 

Sweet: Quels sont vos projets pour 2020?

Laura: 2021? 2020 est passée tellement vite… 
Continuer de faire avancer Kids O’Clock, faire croître notre communauté, avancer sur l’appli, il y a encore tant à faire. Côté personnel, j’aimerais être encore plus curieuse que je ne lui suis déjà et ça, je pense que cela s’entretient. 

Sweet: Quelles sont les femmes qui vous inspirent?

Laura: Celles qui sont à l’aise dans leurs baskets, celles qui rigolent, qui pleurent, qui boivent, qui fument, qui se gourrent… et qui recommencent. 

Mille mercis Laura d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, vous pouvez suivre Laura sur son compte instagram @lauravidrequin  et pour découvrir Kids O’Clock c’est ici  @kids_oclock

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aller en haut