Now Reading
L’interview d’Audrey Zinger

L’interview d’Audrey Zinger

Par Virginie Fauconnier.

Drôle, pétillante, fan du velours, des burgers, de son mari et de sa petite Joey Audrey est une fille comme on en fait peu, véritable concentré d’énergie et de bonne humeur. Maman d’une adorable petite Joey elle a donné naissance, il y a quelque mois, à un tout nouveau bébé en créant les MamaSterclass, lieu de rencontre idéal pour les toutes Jeunes Mamans ou les Mum to Be. Passer un moment avec elle c’est comme se poser devant un délicieux gâteau au chocolat c’est doux et réconfortant.

Pour ceux qui ne la connaitraient pas encore (comment est ce possible) Audrey, alias Azzed pour ses followers, c’est LA bonne copine des réseaux sociaux, celle qui partage chaque jour, avec beaucoup de générosité, de second degré et d’humour, ses bonnes adresses food, ses bons plans kids, sa déco ultra inspirante, sa vie de famille, sans « filtre » et bien plus encore.

Sweet: Bonjour Audrey, peux tu te présenter?

Audrey: Bonjour Sweet, cela va faire 20 ans que j’habite Paris, après être née et avoir grandi à la campagne. Mais j’ai fait des études qui m’ont poussé à déposer mes valises à la capitale en 2000 pour trouver du boulot. Depuis, j’ai enchainé quelques CDI et début 2012 j’ai décidé de me mettre à mon compte. J’accompagne des marques sur leur stratégie Social Media, et en parallèle, je tiens le blog www.azzed.net depuis 2006… déjà ! J’ai toujours dit que je quitterai Paris quand j’aurais des enfants, mais Joey a bientôt 18 mois et j’ai finalement du mal à sauter le pas ! Même si on rêve d’une grande maison avec jardin, on a trouvé notre rythme de croisière tous les 3 ici et ça nous convient bien. 

Sweet: Tu sembles être sur tous les fronts, comment arrives tu à combiner ton rôle d’entrepreneur et de maman?

Être entrepreneur, c’est difficile, contraignant, stressant, mais ça me permet surtout de gérer mon emploi du temps !

Audrey: Ça me permet, par exemple, de m’occuper de ma fille la journée, en cas de galère de crèche par exemple, et de rattraper mon retard le soir quand elle est couchée. On n’a pas d’horaires vraiment « imposés », et ça, c’est vraiment super. Le matin, on est beaucoup moins speed, et le soir, par exemple, j’ai le temps d’éplucher des légumes et de lancer le baby cook avant d’aller la chercher. Ça n’a pas de prix ! (si ce n’est celui de parfois travailler la nuit…) 

Sweet: As tu une anecdote à ce sujet? Et peut être un petit un conseil à donner aux Mum Entrepreneurs comme toi?

Audrey: J’admire surtout celles qui ont un boulot hyper prenant et de longs temps de transport. Le fait de travailler de la maison me permet de lancer une machine un mardi matin et d’aller faire le plein de courses à ma pause déjeuner en pleine semaine. Au final, les week-ends, on est plutôt libre de toute contrainte et on profite à fond ! Le seul conseil que je pourrais donner à une jeune maman, c’est de ne pas oublier de prendre un peu de temps pour soi.

Un ciné, un verre (même rapide !) avec une amie, une manucure ou un massage de temps en temps. J’ai mis 6 mois après la naissance de ma fille avant de repenser véritablement à moi, et je regrette un peu. 

Sweet: Tu as très récemment lancé les MammaSterclass ? (la Première édition a d’ailleurs été un énorme succès) Peux tu nous en dire plus et surtout que nous réserves tu pour 2020?

Audrey: Depuis le début de ma grossesse et après mon accouchement, j’ai reçu des centaines de messages de filles qui me posaient plein de questions. J’ai donc pris conscience qu’il existait un réel besoin des femmes de se retrouver et se confier. C’est comme cela que j’ai eu l’idée de créer MammaSterclass. Ce sont des événements à destination des futures et jeunes mamans. Il y aura 4 éditions en 2020, et la 1ère édition « Grossesse & Accouchement, toutes les questions que vous n’avez jamais osé poser » a eu lieu le 15 janvier. Les places de cette édition sont parties en 4 minutes, ça me booste à fond pour organiser les prochaines ! Les thèmes sont déjà définis, mais je les dévoilerai que lorsque tout sera bien préparé.

Sweet: On adore te suivre en voyage avec ta petite Joey, as tu deux trois petits conseils à donner à nos lectrices, qui t’ont clairement sauvé la vie en voyage?

Audrey: Mon meilleur conseil : le faire très tôt ! Quand les enfants sont tout petits c’est encore plus facile. Ils dorment partout, dans le train, en avion, en voiture. Il ne faut pas s’en priver. Il suffit juste d’un peu plus d’organisation au moment de préparer la valise, mais sincèrement, c’est easy peasy. Ne pas oublier d’embarquer le porte-bébé, d’avoir un change TOUJOURS à portée de main, et surtout une petite bouteille d’eau vide. Ça les occupe parfois 30 minutes.

Sweet: Joey prends très souvent son goûter à Ground control as tu d’autres lieux kids friendly à recommander?

See Also
emilie-Broussouloux-femmeextraordianaire-interview-sweet-famille-kids-love

Audrey: J’ai récemment eu l’occasion d’aller déjeuner chez Fan de Carotte dans le 17è. C’est un super lieu, adapté pour le famille avec une ère de jeux et il y a même des ateliers le week-ends pour les plus grands. Sinon, je commence à connaitre tous les squares de mon quartier, je devrais pouvoir écrire un guide là-dessus ! 

Sweet: Vous êtes toujours très « stylées » ta fille et toi, quels sont tes tips fashion?

Audrey: Un seul mot s-i-m-p-l-i-c-i-t-é… À savoir de bons basics qui peuvent se dépareiller, avec pour résultat un gain de temps tous les matins et, d’après Sweet, des tenues plutôt réussies.

Sweet: Enfin, quelles sont les femmes qui t’inspirent?

Audrey: Question difficile…. Sincèrement je ne sais pas trop… J’essaie surtout de faire du mieux que je peux, en tant que femme, chef d’entreprise et maman. Regarder ce qu’il se passe ailleurs, je n’ai plus le temps 😀

Mille mercis Audrey, pour ce charmant interview, toute l’équipe de Sweet te souhaite une merveilleuse année et tout le succès que tu mérites dans ce que tu entreprendra cette année.


View Comment (1)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aller en haut